Archives de Tag: révolution

Bankrun 2013, arme de terreur pour citoyen abusé.

First Great Bank Run of 2011
La crise financière mondiale s’est amorcée aux États Unis suite au krach des prêts immobiliers de 2006 suivit de la crise financière de plusieurs établissements financiers américains en 2008, qui rentrent alors en cessation de payement et nécessitent l’intervention de la Réserve fédérale américaine (FED). S’en suit une crise mondiale qui touchent tous les pays du monde, notamment l’Europe dont plusieurs institutions financières connaissent de graves difficultés financières et nécessitent l’intervention de la Banque centrale européenne afin d’être sauvé.

Peut on voir dans cette crise les abus et limites du capitalisme financier ?

C’est en tout cas ce que dénoncent des mouvements comme Occupy Wall Street ou encore le Mouvement des Indignés en Espagne qui dénoncent tous deux un excès de libéralisme sur les marchés financiers et une politique d’austérité qui dévalorise les travailleurs au profits des acteurs du marchés.

Nous somme aujourd’hui en crise et pourtant, comment expliquer que les profits du CAC40 ont doublés, que l’écart de salaire entre le dirigeant et le salarié est plus haut que jamais, que le chômage des jeunes atteint 25% (45% en Espagne !)

Il semblerait que les seuls victimes de la crise soit bien la force de travail c’est à dire les citoyens a qui les plans d’austérité mis en place par les dirigeants politiques font payer le prix cher pour une crise dont ils ne sont mêmes pas responsables.
Une politique d’austérité mène inexorablement à une augmentation des impôts et une réduction des dépenses publiques et « sociales » sans compter une réduction des salaires et une précarisation du travail en général afin de rendre les investissement rentables.

Pourquoi les citoyens devraient-ils payer pour le laxisme dont ont fait preuve les marchés, banques et politiques quant à la gestion des ressources financières et la non mise en place de moyens de protection au cours des dernières décénnies ?

Le capitalisme à mené les politiques a soutenir qu’en finance, la meilleure des règles était de ne pas en avoir. Nous avons pu constater les limites de ce système et c’est de ce constat que des milliers de personnes ont milité en faveur de la revalorisation du citoyen au centre de la démocratie, souvent sans aboutissement concret de la part des dirigeants. Le travailleur continue à subir les conséquences de la crise.

Un Bankrun est-il envisageable dans notre pays ?

Si manifester est un droit inexorable que possède tout citoyen afin d’exprimer son désaccord avec la politique de son pays, il existe une autre alternatives légale et non-violente dont chaque individu bénéficie ; celle de retirer ses propres capitaux de l’économie.
Ainsi, lorsque plusieurs milliers de personnes réclament le solde de leur banque en liquidités, les dirigeants du pays ne peuvent que s’affoler quant au devenir de leur économie.
Ce phénomène s’appelle un bankrun et nous en avons eu l’exemple très récemment avec Chypre, suite à l’instauration d’une taxe sur les dépôt bancaires. Des milliers de personnes craignant la taxe se sont précipité vers les banques afin de vider leur compte ou de le transférer.

Ce phénomène met à mal les institutions financières et certains économistes n’hésitent pas à avouer que si une telle situation se produit, les banques ne seront pas en mesure de restituer leur fortune aux propriétaires. Pourtant le risque de propagation du cas de Chypre vers l’Europe ou le reste du monde est bien réel, la confiance envers les marchés disparait d’avantage de jour en jour. Tandis que les populations bourgeoises ont déjà entamé la protection de leurs capitaux, les classes moyennes ne se doute pas encore du réel danger qui pèse sur l’économie.

Publicités
Tagué , , , , , , ,